La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Heures d'ouverture:

jusqu'au 16 déc. 2018: du mercredi au dimanche de 9h à 17h

Partagez

Suivez-nous sur Facebook

Pour en finir avec la pleine lune de juin !

Posté le 04/06/2017

Chaque printemps, je me fais demander la date de la pleine lune de juin parce que beaucoup de gens sont persuadés que les derniers gels printaniers sont liés à cette date. J'en conviens, il serait vraiment pratique et rassurant d'avoir une date fiable pour nous indiquer à quel moment on peut planter sans crainte les annuelles et les plants de légumes. Mais malheureusement, le point de repère magique n'existe pas.

Je sais que je vais vous faire de la peine mais la réalité c'est qu'il n'y a aucun fondement scientifique à l'idée que le dernier gel est lié à la pleine lune de juin. C'est juste une croyance, une croyance fausse.  Et je vais vous le démontrer de deux façons toutes simples. Attachez vos tuques, on déboulonne un mythe qui a la vie dure ! 

Première démonstration: les dates.

La lune a un cycle de 29,5  jours, ce qui fait que la date où survient la pleine lune de juin varie beaucoup d'une année à l'autre. En 2017 par exemple, c'était le 9 juin et en 2016 c'était le 20 juin.  Alors dites-moi, lorsque la pleine lune tombe le 27 juin, comme c'est le cas en 2018, attendez-vous vraiment cette date pour  mettre vos plantes en terre ? Et si elle tombe le 23 ?  Le 18 ?  Quand je demande jusqu'à quelle date il faut attendre la pleine lune, on ne sait pas quoi me répondre. Parfois on me parle de la nouvelle lune ou de la pleine lune de mai mais avouez qu'une date qui marche des fois et pas tout le temps, des fois pleine lune d'autres fois nouvelle lune, c'est du grand n'importe quoi  !!! 

 

Deuxième démonstration: la zone géographique.

C'est la pleine lune en même temps au Saguenay-Lac-St-Jean et ailleurs. Pourtant, nos amis de Montréal n'attendent pas que passe la pleine lune de juin pour planter; ils le font plutôt vers la mi-mai. Alors dites-moi, jusqu'où c'est bon la pleine lune juin ? Jusqu'à Trois-Rivières ?  Jusqu'à Québec ? Ou peut-être y a -t-il une obscure ligne de démarcation quelque part dans la réserve faunique des Laurentides qui indique qu'à partir de ce point on peut se fier à la pleine de juin ? Avouez que ça ne tient pas la route...

 

La vérité, c'est que la pleine lune n'a pas d'influence sur le gel.

Alors d'où vient la croyance ? Certains avancent que comme le temps est souvent plus froid par temps clair (lorsque la lune est bien visible) que lorsque le ciel est couvert, il est possible que les anciens aient faussement associé pleine lune et gel. 

 

À quoi se fier alors ?

Comment savoir quand planter les annuelles et les plants de légumes du jardin ? Ma réponse est moins romantique que la lune et risque de vous décevoir mais elle a le mérite d'être plus réaliste.

D'abord, expérience et connaissance des lieux. Observez votre environnement, notez ce qui se passe d'année en année. Habitez-vous un endroit exposé aux grands vents, votre terrain est-il protégé par des haies ? Observez-vous des gels tardifs habituellement ou jouissez-vous d'un micro-climat ? Fiez-vous à votre expérience et à vos observations.

Deuxièmement, suivez les bulletins de météo long terme qui donnent des prévisions pour les 7 prochains jours. Ça n'est pas toujours exact, mais c'est la meilleure indication scientifique dont on dispose. Ainsi, si votre expérience vous dit que les derniers gels surviennent généralement vers la fin mai chez-vous, consultez la météo à la fin mai et si les températures nocturnes prévues ne vont pas sous les 5 ou 6 degrés, vous pouvez être confiant. Si on prévoit du gel ou des températures proches de zéro, vaut mieux attendre un peu.

 

Bon jardinage !